Retour texte de la motion

Orientation annuelle 2022


Santé mentale des jeunes : il y a urgence !


La crise sanitaire a eu un effet révélateur des problématiques de santé mentale rencontrées par les jeunes, qu’elle a accentuées.
Les équipes se trouvent dépourvues face à la nature et à l’ampleur de certaines difficultés, qui sont difficiles à remarquer dans un contexte de confinement/déconfinement propice à l’isolement.
La santé mentale est un état de bien-être, une aptitude de l’esprit à fonctionner normalement. Une bonne santé mentale permet à une personne de se réaliser, surmonter les difficultés de la vie, et entretenir des interactions positives avec son entourage.
Le bien-être des jeunes accueillis est central pour permettre l’émancipation et faciliter les trajectoires résidentielles.

NOS PRINCIPAUX CONSTATS
  • Repli sur soi.
  • Hausse des addictions.
  • Fréquence beaucoup plus élevée des tentatives de suicide en 2021.
  • Passage de la colère à la violence physique envers les autres.
  • Difficulté pour les équipes à trouver la réponse adaptée à un public en forte mobilité, sentiment de faible maîtrise du sujet.

NOS SOLUTIONS
  • Réseau partenarial sur lequel s’appuyer pour orienter les jeunes.
  • Sensibilisation au handicap et formation aux enjeux santé mentale.
  • Soutien psychologique des équipes.

NOS PRIORITÉS POUR LES 4 ANS À VENIR

Généraliser la formation Premiers Secours en Santé Mentale
Identifier les premières manifestations ou l’aggravation de troubles mentaux, savoir se comporter de façon adaptée pour entrer en contact avec la personne et gagner sa confiance, et connaitre suffisamment les ressources professionnelles et non professionnelles pour l’orienter vers les soins adaptés sont les clés que fournit cette formation. Indispensable aux équipes travaillant au contact de jeunes adultes (la majorité des troubles apparaît entre 15 et 25 ans), cette nouvelle qualification participera à la déstigmatisation de ces troubles et facilitera leur repérage précoce.

Renforcer la démarche de réduction des risques
Les jeunes se voient imposés de multiples cadres, interdictions qui ont l’effet inverse à celui escompté.
A travers des actions de de santé communautaire, nous proposons de mettre l’accent sur la réduction des risques plutôt que l’interdiction.

S’entourer pour agir plus efficacement
Comment agir au mieux face à une crise et à une situation à laquelle on est rarement confronté ?
Nous mettrons en place des groupe d’échanges de pratiques entre professionnel.le.s pour faciliter la prise de recul et l’analyse de situations complexes et nous déploierons des partenariats nationaux sur la santé publique pour faciliter la mise en réseau avec des acteurs spécialisés au niveau local.


Des récits qui illustrent cette orientation




      Ajouter un récit