La motion d’orientation 2021-2025

Une motion pour quoi faire
Lien vers: ?PourquoiMotion

image Agir.png (36.8kB)
Lien vers: ?MotionCoconstruite
image CahierAmendements.png (16.9kB)
Lien vers: https://mcusercontent.com/fdf36baaa4490a6deadd01a2f/files/60eac574-5ae1-5327-9a8b-2c97a3fb0535/Cahier_d_amendements.pdf
image Fete.png (33.7kB)
Lien vers: ?OrientationAnnuelleV2

Suite au dépôt d'amendements et au débat qui s'est tenu en Assemblée générale de Congrès samedi 27 novembre, la commission des résolutions a travaillé une 3ème version du texte, qui a été adoptée dimanche 28 novembre par ls adhérents réunis en Assemblée générale de Congrès.

Préambule


Notre ambition est de créer les conditions de l’émancipation des jeunes.

Il s’agit de notre objectif à tous, bénévoles, salarié.e.s et jeunes !
A l’heure où les jeunes se trouvent au carrefour de multiples choix, dans un monde en pleine mutation et dans un contexte aggravé notamment par la crise sanitaire liée au Covid, l’UNHAJ et toutes ses composantes affirment une voix et une réponse fortes.
Etre jeune en France en 2021, c’est beaucoup de besoins et souvent peu de moyens.
C’est faire face à un parcours semé d’embûches.
C’est accéder de plus en plus tard à l’autonomie financière.
C’est devoir travailler pour financer ses études, au risque de ne pouvoir les réussir.
C’est se trouver démuni.e face aux exigences toujours plus dures pour trouver un logement, un emploi, une place dans la société.

Non, les jeunes ne sont pas soit vulnérables, soit entrepreneurs !

Le projet Habitat Jeunes refuse ces visions réductrices, et propose d’accompagner toutes les jeunesses pour contribuer à la construction d’une société souhaitée, et leur permettre de se projeter dans l’avenir.
Nous visons à créer les conditions favorables à l’émancipation de tous les jeunes de 16 à 30 ans.

Habitat Jeunes : un impact à forte valeur sociale…

Innovant et sachant s’adapter en permanence aux besoins des jeunes et aux spécificités des territoires, le projet Habitat Jeunes fait du logement un levier pour aider chaque jeune à prendre son envol grâce à un accompagnement global.
Nous souhaitons réaffirmer et rendre visible le projet Habitat Jeunes dans sa pertinence et sa contribution spécifique à la cohésion sociale et territoriale, le développement des territoires et la fabrique d’une société d’engagement.

Développons notre offre et nos services pour répondre aux multiples besoins !

Nous poursuivons l’objectif de proposer une approche globale de la jeunesse (logement, restauration, insertion professionnelle, culture, santé…).
Nous souhaitons multiplier les solutions Habitat Jeunes et renforcer notre rôle d’acteur des politiques publiques territoriales et nationales, par une action de plaidoyer qui prend ses sources dans les réalités locales, et à travers une démarche inclusive.

L’Union fait la force.

Nous réaffirmons que notre force réside dans notre capacité à faire Union, en s’appuyant sur la diversité des projets et la richesse que sont les jeunes. L’UNHAJ et ses différentes composantes, par leur identité et positionnement atypique à la croisée de l’éducation populaire, de l’Economie Sociale et Solidaire, du logement accompagné et de l’action sociale, proposent une position originale et pertinente dans ses modalités d’action en direction de la jeunesse.

L’urgence climatique nous engage.

Loin d’une vision désespérée de l’avenir, les enjeux à relever doivent nous enthousiasmer. Il ne s’agit rien de moins que de repenser notre manière d’habiter la terre, avec pour soucis de prendre soin de tous ceux qui la composent. Il s’agit d’accompagner les jeunes dans les profonds changements sociétaux que ce nouveau régime climatique va entraîner.
Quelle opportunité pour un mouvement comme le nôtre !

Transformation écologique : habitons nos territoires autrement !

En tant qu’acteur des politiques de jeunesse, le réseau Habitat Jeunes se préoccupe de la place réservée aux jeunes dans la société, et de leurs conditions de vie actuelles et à venir, impactées par le changement climatique.
Evolution du cadre bâti, intégration du végétal, accompagnement des changements de comportements et cohérence d’ensemble constituent les maîtres mots de cette orientation.
Toutefois, il reste attaché à ne pas dissocier les enjeux environnementaux des enjeux sociaux. Le mouvement Habitat Jeunes entend anticiper et accompagner les évolutions sociétales que le changement climatique et les mesures à mettre en œuvre pour le contrer vont nécessairement impliquer.

NOS PRINCIPAUX CONSTATS

- Coût élevé des constructions BBC/passives.
- Peu de moyens sur les rénovations de logements.
- Impact limité des innovations architecturales sans y associer une transformation des usages.
- Modèle de la redevance peu incitatif.
- Ecart entre le discours et la pratique :
  • Sensibilisation à l’environnement variable selon les parcours des jeunes.
  • Concrétisation difficile, d’autant plus quand le cadre ne le facilite pas (sensibiliser au tri sélectif par exemple quand les logements ne permettent pas de le réaliser).
  • Dégradation de la santé mentale -liée à la crise- impactant les comportements (retour en arrière sur la question des déchets…).
  • Evolution des moyens de déplacement en ville (explosion de la pratique du vélo, de la trottinette et problématique de stockage liée).
- Des pratiques de sensibilisation à l’environnement qui restent trop souvent exclusivement centrées sur la responsabilisation individuelle.

NOS SOLUTIONS ACTUELLES

  • Projet associatif revu à l’aune de la transition écologique.
  • Mobilisation des plans de relance.
  • Valorisation de notre expertise auprès des collectivités territoriales.
  • Démarches de labellisation environnementale.
  • Faire porter les messages par des pairs (jeunes ambassadeurs).

NOS PRIORITÉS POUR LES 4 ANS À VENIR


Identifier finement les besoins de réhabilitation :

Certains de nos bâtiments sont énergivores, et parfois vieillissants ou inadaptés, mais les besoins de réhabilitation sont difficiles à apprécier aujourd’hui dans leur globalité. Un audit énergétique du parc existant est un préalable indispensable pour mesurer l’ampleur des travaux à mener. C’est sur la base de ce diagnostic national que le réseau pourra se donner les moyens d’agir en proposant un plan pluriannuel à l’investissement pour réhabiliter les bâtiments et atteindre un objectif de sobriété et d’adaptation aux besoins d’accueil de demain.

Promouvoir et faciliter le développement d’une offre passive :

Concevoir des projets de résidences neuves répondant à la nouvelle réglementation thermique est une gageure.
L’élaboration de plusieurs modèles de résidences Habitat Jeunes passives, à la fois sur les dimensions architecturale et économique, à partir de réalisations existantes facilitera localement les négociations et permettra de boucler le tour de table des financeurs. Cette modélisation doit être associée d’une montée en compétences des adhérents sur la transition écologique pour faciliter le dialogue avec les techniciens du sujet, qui passe par le développement d’une offre de formation des bénévoles et professionnel.le.s.

Développer la formation aux enjeux climatiques et accompagner les changements de comportements :

L’évolution du cadre bâti ne se suffit pas à elle-même : c’est en effet par une mobilisation de l’ensemble des parties prenantes qu’une transition écologique pourra s’opérer. Une fois les équipes sensibilisées et formées aux enjeux environnementaux, elles seront plus à même d’intégrer cette dimension à leurs différentes actions à destination des jeunes, en s’appuyant sur les initiatives de ceux-ci, mais aussi la mise en place de partenariats avec des acteurs spécialisés. Des seuils (par exemple celui figurant dans le CCH sur la consommation d’eau) seront renégociés pour permettre la sensibilisation via une tarification incitative. Une journée Habitat Jeunes des comportements citoyens symbolisera l’implication de tous et chacun sur cette thématique.

Mettre en place une démarche de progrès :

Faire de la question de la transition écologique une démarche intégrée (type RSO) est l’objectif ultime que nous visons. La définition et mise en place de cette démarche permettront d’adopter des objectifs adaptés à notre cadre d’action (en matière de biodiversité, prévention des déchets, économie de fluides, utilisation de produits d’entretiens éco-labellisés...).

Agissons sur les conditions faites aux jeunes !

Pouvant impacter de façon parfois déterminante les jeunes dans leur entrée dans la vie active et citoyenne, les phénomènes de précarisation, dégradation de la santé des jeunes, appauvrissement culturel et relégation sociale et politique nous poussent à agir.
Notre projet, basé sur les mixités, permet le brassage des populations et contribue ainsi à inverser les trajectoires des jeunes les plus en difficulté, par la rencontre d’autres possibles et l’émulation qu’il engendre.
Plus que jamais d’actualité, il doit être renforcé dans ses bases.

NOS PRINCIPAUX CONSTATS

  • Mixité sociale limitée dans les zones en déprise, où nos solutions sont assimilées à des résidences n’accueillant que des jeunes en situation de précarité.
  • Concurrence d’autres solutions de logement attirant les jeunes actifs.
  • Injonction politique à l’accueil des plus fragiles.
  • Ruptures de parcours fréquentes chez les jeunes (contrats très courts, « uberisés »), difficulté à se projeter, liens et ressources fragilisés, répercussions de la santé physique et mentale.
  • Impact de la réforme APL (retour chez les parents pour certains jeunes).
  • Renforcement de besoins d’accompagnement individualisés et spécifiques.
  • Les jeunes font face à des dispositifs complexes, souvent longs à mettre en place et trop vite remplacés.

NOS SOLUTIONS ACTUELLES

  • Développement d’une offre de logements qualitative pour répondre aux besoins d’accueil des plus vulnérables aux côtés d’autres jeunes.
  • Pluridisciplinarité des équipes (animateurs, psychologues, juristes, travailleurs sociaux…) et qualification des professionnel.le.s.
  • Travail partenarial avec une multiplicité d’acteurs (santé, emploi, économiques...).
  • Epiceries solidaires au sein des structures Habitat Jeunes.

NOS PRIORITÉS POUR LES 4 ANS À VENIR


Préserver la mixité dans nos solutions de logement :

Nous avons un rôle à jouer dans le cadre de la politique du Logement d’abord pour répondre aux besoins des jeunes les plus en difficulté. Nous apportons nos solutions aux côtés d’acteurs de l’hébergement et du logement d’insertion, tout en préservant ce qui fait notre spécificité et notre force, à savoir la mixité sociale. Cette mixité passe par la maîtrise de nos équilibres de peuplement.
Une communication renforcée sur l’offre de logements Habitat Jeunes, à destination de tous les jeunes, assurera son attractivité auprès d’un large public. Toutes les formes de discrimination feront l’objet d’un travail spécifique avec une attention toute particulière sur la dimension de genre.

« Les jeunes comptent ! »

Notre enjeu collectif : faire entendre le double sens de ce slogan…
Le plaidoyer sur les ressources des jeunes doit être prolongé et amplifié, en mobilisant plusieurs moyens percutants (témoignages de jeunes, suivi d’expérimentations sur un revenu minimum pour les jeunes, construction d’argumentaires autour du calcul coûts/bénéfices d’une généralisation du RSA…). Des moyens financiers supplémentaires seront également négociés pour faire face aux besoins de renforcement de l’accompagnement individualisé des jeunes.

S’inscrire dans une démarche d’évaluation de l’utilité sociale :

Que deviennent les jeunes passés par des résidences ou services Habitat Jeunes ?
Observer les trajectoires de jeunes passés par le réseau permettra de rendre visible ce que leur séjour dans notre réseau leur aura apporté et permis de construire.

Renforçons nos dynamiques collectives !

Notre responsabilité est de créer les conditions de l’engagement individuel et collectif. Il ne s’agit pas seulement de délivrer des solutions, mais de permettre de les construire, de s’en saisir, que chacun puisse y trouver de l’intérêt, une place !
Notre Union tire sa force de ces capacités d’engagement.
Nous devons faire progresser nos modes de coopération pour agir de façon plus efficace auprès des jeunes, dans nos espaces politiques et sur nos territoires.

NOS PRINCIPAUX CONSTATS

  • Représentation négative des jeunes dans la société.
  • Peu de projets dont les jeunes sont véritablement à l’initiative.
  • Dynamique collective entravée par la crise, la configuration des logements et les difficultés rencontrées par les jeunes.
  • Cadre formel des instances peu inclusif et durée d’engagement peu compatible avec la rotation des jeunes dans les structures.
  • La période Covid a renouvelé les pratiques pour faire réseau et coopérer.


NOS SOLUTIONS ACTUELLES

  • Un socle toujours opérant : l’éducation populaire.
  • Garantir aux jeunes un bouquet d’actions -quelle que soit la durée de leur passage- autour de l’engagement, des démarches projets et des enjeux actuels de la culture numérique, de l’audiovisuel, de l’écologie, des mixités…
  • Prôner l’expérimentation et reconnaître le droit à l’erreur.
  • Favoriser l’association des résident.e.s à la gestion de leur habitat en adoptant des modes de management en cohérence avec les objectifs de participation.
  • S’appuyer sur le développement de partenariats solides.

NOS PRIORITÉS POUR LES 4 ANS À VENIR


Valoriser l’investissement des jeunes :

L’engagement des jeunes dans le Mouvement revêt différentes formes à valoriser via des portraits, présentations d’actions, témoignages. Le volontariat en est l’une des formes : l’Union entend valoriser les initiatives locales et accompagner son déploiement auprès des adhérents et étudier plus spécifiquement les retombées des missions de pair aidance.

Renforcer et développer les liens :

L’interconnaissance au sein du collectif Habitat Jeunes doit être amplifiée via la multiplication des rencontres et temps collectifs du réseau. Il s’agit également de renforcer et développer nos liens à tous les échelons avec l’ensemble de nos partenaires.

Expérimenter de nouvelles formes pédagogiques :

Renouvelons nos méthodes, en expérimentant de nouvelles formes pédagogiques (en prolongeant les expériences numériques liées au confinement), et modes d’action en lien avec de nouveaux acteurs.
Les bénévoles, les équipes et les jeunes doivent être formés, pour renforcer le pouvoir d’agir.

Favoriser et soutenir l’émergence de collectifs de jeunes :

Nous souhaitons privilégier l’accompagnement et la création de collectifs de jeunes structurés juridiquement ou non afin de faire émerger à tous les niveaux leurs voix, attentes, aspirations dans l’optique de pouvoir peser dans le débat public.

Délibération spéciale


En appui de la motion d’orientation construite collectivement, l’ensemble des adhérents de l’UNHAJ réunis en Assemblée générale de Congrès à Rouen réaffirment que la réhabilitation est un enjeu majeur.
Après avoir étudié les différentes aides que leur apportent leurs financeurs pour leur permettre de proposer aux jeunes accueillis des logements conformes à leur mission d’accueil, ils constatent qu’à ce jour, le soutien aux réhabilitations de l’habitat reste bien moins financé par l’Etat, les collectivités et Action Logement que celui disponible pour la construction ou la reconstruction.
Ils mandatent le conseil d’administration de l’UNHAJ pour renforcer son action visant un financement des réhabilitations au bon niveau.


Conclusion


Les trois axes prioritaires mis en valeur dans notre motion décrivent les principales orientations dans lesquelles s’engage notre Union pour les quatre prochaines années : transformation écologique, promotion sociale de la jeunesse, participation des jeunes.
Elles s’inscrivent résolument dans les missions qu’assument depuis toujours nos adhérents, nos Unions régionales et notre Union nationale : gestion des résidences Habitat Jeunes, accompagnement des jeunes et plaidoyer.

Mais le monde auquel nous participons et dans lequel nous agissons change en profondeur et à un rythme sans cesse plus rapide.
C’est pourquoi, notre Union doit s’adapter.
Elle doit s’engager dans une démarche de développement durable qui articule étroitement les 4 dimensions indispensables à la mise en œuvre du projet Habitat Jeunes :
  • Enjeux sociétaux.
  • Modèles économiques.
  • Questions environnementales.
  • Gouvernance associative.

Elle doit renforcer son organisation, la place de ses adhérents, de ses têtes de réseaux régionales et nationale et celle de ses partenaires.
Elle doit développer ses alliances et s’imposer comme un interlocuteur naturel des acteurs du logement et de la jeunesse.
Un interlocuteur à la fois :
  • Pragmatique sur la question du logement des Jeunes et ambitieux sur celle de l’Habitat des Jeunes.
  • Promoteur de l’émancipation des jeunes et défenseur des solidarités intergénérationnelles.
  • Vigilant sur la défense de notre modèle et source de propositions et d’expérimentations.

C’est à cette condition que nous serons collectivement en mesure d’élaborer et de construire, du local au global, avec les jeunes et avec nos partenaires, des perspectives ouvertes pour la jeunesse de ce pays.



Liste des amendements proposés en ligne avant le 15 novembre


Êtes-vous distrait lors de vos appels Zoom ou vos siestes de l'après-midi sont-elles perturbées par le bruit de la circulation et des voisins ? Avez-vous récemment cherché "Comment insonoriser un appartement" ? Vous êtes au bon endroit.

Voyons comment insonoriser votre appartement grâce à des moyens qui vont de simples ajouts de pièces à de petits projets domestiques.

Pour obtenir un appartement insonorisé, il suffit de quelques conseils et projets simples pour réduire considérablement le bruit dans votre appartement et créer le refuge sans stress que vous souhaitez obtenir.

Découvrez diverses solutions contre les tapis anti bruit ou les casques de protection contre le bruit ainsi que les rideaux insonorisants.